L’herpétologie n’est pas un domaine dont raffolent les photographes naturalistes, et encore moins le grand public. La faute à la « réputation » dont jouissent ses représentants, entre serpents, lézards, crapauds et autres grenouilles… Les amphibiens et les reptiles sont pourtant de magnifiques animaux, indispensables à l’écosystème, et qui autorisent une grande variété de prises de vues, sur terre comme sous l’eau.